Histoire de la loterie nationale française – 80 ans déjà | theLotter
 
 
 

Histoire de la loterie nationale française – 80 ans déjà

29 juil. 2013

Le 22 juillet dernier marquait une date importante pour notre loterie nationale puisqu’elle soufflait ses 80 bougies. Pour rester dans l’air du temps, celle-ci a subi de nombreuses mutations mais elle a réussi son pari puisqu’elle est aujourd’hui la 3e plus grande loterie mondiale.

Le 22 juillet 1933 naissait la Loterie Nationale Française, descendante directe de la Loterie Royale de Louis XVI créée en 1776 et initiatrice, sous le nom actuel de Française des Jeux, des intarissables Loto et EuroMillions.

C’est en effet dans les années 30 que germa l’idée d’une loterie d’état pour en faire profiter les anciens combattants et pour soutenir les dégâts causés par ce qui était à l’époque appelé « les calamités agricole ». Le premier tirage se déroula le 7 novembre de la même année au Trocadéro à Paris et fut retransmis en direct à la TSF. Le numéro 18 414 fit le bonheur de Paul Bonhoure, premier gagnant de cette loterie officielle. Coiffeur dans la ville de Tarascon, il remporta la somme de 5 millions de francs, soit près de 3.3 millions d’euros de nos jours.

D’après les livres d’histoires, c’est un nommé Albin Bin, son commis, qui fut chargé d’acheter le billet. L’anecdote veut qu’il céda son tour, certainement par galanterie, à une femme et qu’il acheta les deux tickets suivants. Il laissa à son employeur le soin de choisir l’un des deux billets et garda le second pour lui, ce fut bonne pioche pour le chef d’entreprise ! Après avoir fait don à son employé du salon, Mr Bonhoure se retira pour couler des jours tranquilles jusqu’à sa mort en 1965.

A l’époque, les billets ne valaient pas moins de 100 francs. Pour répondre à la demande sans cesse grandissante, ils furent ensuite vendus sous forme de dixièmes ce qui nous rappelle ainsi le modèle actuel de la Loteria de Navidad et des tombolas de la loterie espagnole. Chaque tirage comptait entre 3 et 4 millions de participants.

S’ensuivirent alors des beaux jours, ponctués de changements incessants pour satisfaire le nombre croissant de joueurs. Les tirages, mensuels à la base, deviennent hebdomadaires, des évènements spéciaux Saint Valentin, Fête des mères ect… apparaissent.

Sérieusement concurrencée par le PMU, la Loterie Nationale française créée le Loto. Seules quelques années lui suffirent pour s’ancrer dans la culture française et devenir un symbole dans l’hexagone.

L’institution nationale, consciente des enjeux financiers faramineux, tenta sans cesse d’améliorer son image et de maintenir l’intérêt des français. Elle n’hésita pas à faire des changements profonds à maintes reprises et devint successivement Société de la Loterie Nationale et du Loto National (SLNLN), France Loto en 1990 et enfin la Française des Jeux.

De nos jours, le capital de la Française des Jeux est constitué de deux associations d’anciens combattants (25%), de l’État (72%) et d’un regroupement de courtiers mandataires (3%).

En 2012. La Française des Jeux annonçait que près de 26.3 millions de participants avaient joué à la loterie nationale, rendez-vous sur cette page pour jouer vous-aussi. C’est sans aucun doute parce qu’elle a su évoluer au fil de son histoire qu’’elle fait aujourd’hui partie du paysage culturel français et qu’elle s’est imposé comme la troisième plus grande loterie du monde.