En quoi les loteries contribuent-elles à la société ? | theLotter
 
 
 

L’influence positive des loteries sur la société

C’est indéniable, les loteries représentent depuis longtemps des entrées d’argent pour l’état. Mais il faut se souvenir que certaines loteries ont justement été créées pour insérer plus d’argent dans le système public… Alors, joueur et simple citoyen seraient donc gagnants à tous les coups ?


Bien entendu, dans tous les pays, les organismes de loterie fonctionnent comme des sociétés classiques : Elles investissent dans le marketing, créent de l’emploi… Mais outre les avantages habituels d’une entreprise pérenne, les organismes de loterie s’engagent souvent dans des causes sociétales afin de redorer leur blason. Nous parlons tout de même de jeux de hasard, et d’entreprises brassant des sommes inconsidérées ! Ainsi, se placer comme une entreprise ayant un réel aspect positif sur la société reste indispensable.

En France, et dans l’Union Européenne en général, le sport se place comme l’investissement social privilégié des organismes de loteries, alors qu’aux Etats-Unis, l’éducation semble être une considération plus importante.

En Europe – En général – Le sport avant tout

how to win the powerball jackpot

Dans plusieurs États membres de l'UE, les droits de licence de loterie (et des sources similaires) sont utilisés pour soutenir le sport. Étant donné que les États membres de l'UE forment un réseau économique étroitement connecté, les externalités positives créées par la loterie d'un pays spécifique, en payant des droits de licence au sport, alimentent également le système économique de tous les autres pays.

Si, par exemple, un centre sportif est construit avec de tels fonds, les biens intermédiaires seront probablement aussi importés de pays sans droits de licence de loterie ou qui utilisent ces droits pour des activités non liées au sport. Conservons l’exemple de l’infrastructure sportive construite via des fonds de loterie. La construction sera réalisée par des entreprises qui emploient du personnel et génèrent une valeur ajoutée brute. Tels sont les effets directs des activités de construction. De plus, les entreprises de construction ont besoin de biens (par exemple du sable, du bois) et de services (par exemple, le transport, les services financiers) pour effectuer leurs tâches. Par conséquent, les fournisseurs de biens et services intermédiaires en bénéficient également. Étant donné que ces entreprises fournisseuses ont également besoin de biens et de services intermédiaires, une longue chaîne d'approvisionnement théoriquement infinie peut être liée aux effets directs.

Les impacts issus de ce réseau d'approvisionnement sont appelés effets indirects et affectent littéralement l'ensemble de l'économie. La création d'emplois et la valeur ajoutée brute par le biais de l'activité économique entraînent également le paiement d'impôts.

De plus, dans plusieurs États membres de l'UE, les loteries de bienfaisance et les petites loteries existent avec les loteries d'État. Leur financement n'est pas toujours acheminé via le budget (de l'état ou du gouvernement local) mais directement vers le sport. Les exemples sont le Danemark, la Finlande, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, où les loteries caritatives effectuent des paiements directs aux organisations sportives, sur la base d'accords volontaires.

Enfin, les organisations sportives peuvent également organiser leurs propres loteries spéciales. Encore une fois, cela n'est pas canalisé par un budget gouvernemental, et les revenus de cette activité sont exonérés d'impôt.

A titre d’exemple, en 2012, les membres des Loteries européennes ont dépensé au total 2 milliards d'euros dans le sport. Si le montant de la Norvège accordé au sport était compris, la somme serait même de 2,3 milliards. Le montant dépensé par les loteries dans le sport varie de zéro, dans certains pays, à des centaines de millions d'euros. En termes absolus, les valeurs les plus élevées versées par les loteries aux causes sportives se trouvent au Royaume-Uni (731,57 millions d'euros), en Allemagne (400,45 millions d'euros), en France (223,74 millions d'euros), en Norvège (218,75 millions d'euros) et en Finlande (150,86 millions). Ces quatre pays (la Norvège est exclue car elle n’est pas membre de l’UE) sont responsables de près de 70% de tous les paiements de loterie décernés au sport.

Française des jeux – Le monopole de l’hexagone

Retour sur les grandes lignes de la FDJ

Créée en 1976, la Française des Jeux est l’organisme de loterie français, détenu à 76% par l’Etat. Ce dernier a par ailleurs donné au célèbre organisme le monopole sur les loteries et paris sportifs, sur l’ensemble du territoire français. Une privatisation serait envisagée depuis plusieurs années, mais pour l’instant, rien ne vient confirmer cette information.

Les taux de redistribution et l’engagement vis-à-vis de la société

La FDJ clame haut et fort que leur taux de redistribution atteint un pourcentage record de 95% et selon l’organisation officielle, la redistribution s’organise comme suit :

répartition FDJ

Les gagnants profitent donc du taux de redistribution le plus avantageux alors que 66% des paris sont reversés aux joueurs. Ensuite, nous découvrons que les investissements vis-à-vis des réseaux de distribution et en recherche et développement accumulent 11% des taux de redistribution. Et enfin, le taux qui nous intéresse ici concerne l’investissement vis-à-vis de la société, qui s’élève à un généreux taux de 23%. La volonté d’aider la société reste palpable, même si le but reste bien évidemment l’image de marque, alors que l’entreprise a tout intérêt à renvoyer une image positive et ce même si la concurrence n’est pas la préoccupation principale de la FDJ – nous parlons d’une société quasi-publique qui génère des profits énormes grâce aux jeux – d’où la nécessité d’investir dans multiples actions sociales.

Alors que la scolarité reste le créneau préféré des organismes de loteries américaines, la FDJ a quant à elle investi dans le sport. Wikipedia a répertorié les actions menées par la Française des Jeux :

  • Depuis 1991 – Soutien du programme Challenge pour les jeunes athlètes en herbe.

  • Depuis 2001 – Soutien de l’association ELA, qui aide les malades de la Leucodystrophie, avec un appui de l’action « Mets tes baskets et bats la maladie ».!

  • Depuis 2002 – Soutien à l’action Odyssea, contre le cancer du sein

  • Depuis 2007 – Soutien de l’administration Pénitentiaire pour aider à la réinsertion des détenus à l’aide du sport

  • Depuis 2007 – Soutien de l’opération « Tous en Fête », initiative de la Croix Rouge, pour aider les personnes isolées ou défavorisées à profiter des fêtes de fin d’année.

  • Depuis 2008 – Soutien de l’opération « Les oubliés du sport », initiative du Secours Populaire, pour permettre aux familles en difficulté d’apprécier différents événements sportifs.

  • Depuis 2008 – Soutien à l’association Vagdespoir, pour permettre aux personnes à mobilité réduite de découvrir les sports de glisse.

  • Depuis 2009 – Développement du BMX en partenariat avec la FFC (Fédération Française de Cyclisme)

L’accès aux sports pour tous reste donc la principale préoccupation de la FDJ, même si des actions sociales pour lutter contre des maladies viennent ponctuer cet historique. Pourquoi la FDJ se focalise-t-elle sur le sport depuis plus de 30 ans ? D’autres domaines pourraient en effet bénéficier d’une aide complémentaire, tels l’éducation ou les personnes en difficulté… Mais comme l’affirme la FDJ : « Depuis plus de 30 ans, cet engagement quotidien aux côtés du sport français s’appuie sur les valeurs partagées entre FDJ® et le sport : respect des règles, égalité des chances, éthique, solidarité et lien social. » D’autant que l’engagement de la FDJ ne semble pas porter sur le sport en tant que tel, mais sur l’accès au sport pour tous, et ce indépendamment des handicaps, des niveaux de vie…

Le nouveau projet de rénovation des sites historiques français

loto du patrimoine

L’année 2018 marque un tournant dans l’utilisation des recettes des loteries nationales pour l’amélioration et la restauration des sites historiques. En effet, le Président Emmanuel Macron, soutenu par son ami Stéphane Bern, lance une loterie nationale pour aider à restaurer les châteaux et autres monuments historiques français.

Le tirage, appelé le « Loto du Patrimoine » et comprenant des jeux de grattage et une loterie, aura lieu le 14 septembre 2018.

Macron a débuté ce projet d’envergure lors de la première semaine de juin 2018, avec une visite au château du philosophe français Voltaire, près de la frontière suisse, pour présenter un exemple de restauration réussie.

Au total, 250 sites bénéficieront du financement. La liste comprend une forteresse du 18ème siècle sur une petite île de Bretagne, la maison de l'écrivain Aimé Césaire dans les Caraïbes, un château de Bourgogne du 12ème siècle et un aqueduc romain dans l'est de la France.

Macron, un amoureux de la culture et de l'histoire, espère que l'opération rapportera des millions d'euros à l'État français, en plus des gains lucratifs pour certains heureux joueurs. En effet, le billet s’élève à 15 euros, alors que le joueur pourra gagner jusqu’à 1,5 million d’euros au grattage et 10 millions d’euros au tirage.

Il s’agit du premier projet de ce genre en France, bien que la Grande-Bretagne ait déjà une initiative similaire. Découvrez de plus amples informations sur le « Loto du Patrimoine » et sur les sites à restaurer en priorité avec cette vidéo :

Les Etats-Unis – Moins de sport, plus d’éducation

A titre comparatif, prenons l’exemple des Etats-Unis, qui proposent souvent les plus hauts jackpots - En effet, La Multi-State Lottery Association (MUSL), créée en 1987, qui gère l’une des plus grandes loteries du monde, le Powerball, est une association américaine à but non lucratif. Cette association affirme qu’environ Environ 63% de l'argent dépensé pour les tickets de loterie sont redistribués en gains. Reste à savoir si la MUSL se base sur le plus haut taux de redistribution disponible ou s’il s’agit du taux de redistribution général. Manifestement, le reste de ces fonds est transféré aux gouvernements étatiques et locaux.

Éducation

Education

La majeure partie de cet argent - environ 16,7 milliards de dollars - a été consacrée à l'éducation. En effet, vingt-sept États Américains dépensent une partie de l’argent récoltée via par les loteries pour l'éducation. Nous comptons notamment le New Jersey, le quatrième plus grand producteur de recettes de l'État. La loterie de New York, également engagée dans l'éducation, annonce un pourcentage révélateur, alors que 15% du financement total de l'éducation de l'État provient des ventes de tickets de loterie.

La Californie annonce quant à elle compléter le financement de l'éducation publique à tous les niveaux, de la maternelle à l'enseignement supérieur. Cela s'est traduit, depuis 1985, par 25 milliards de dollars pour l'éducation publique.

La Géorgie utilise les recettes de la loterie pour financer des programmes d'éducation spécifiques, y compris des bourses ou prêts de scolarité, dans les collèges, universités ou collèges techniques, des programmes de pré-maternelle... Grâce au financement de la loterie, plus de 1,6 million d'étudiants ont pu fréquenter les collèges grâce au programme de bourses HOPE en Géorgie et plus de 1,3 million d'enfants de quatre ans ont pu ainsi fréquenter la prématernelle.

Programmes sociaux

Education

1,3 milliard de dollars ont été consacrés aux programmes sociaux pour les sans-abri, les personnes âgées et les toxicomanes. A titre d’exemple, en Pennsylvanie, les bénéfices relatifs à loterie bénéficient aux programmes de personnes âgées ; Il s’agit par ailleurs du seul État du pays qui consacre tous ses bénéfices de loterie à cette fin. En 2017, grâce aux bénéfices engendrés par la loterie, 8,3 millions de repas ont été servis dans des centres pour personnes âgées et livrés à domicile. Selon l’organisme officiel de loterie de Pennsylvanie, les bénéfices de la loterie financeraient également des médicaments à coût modique pour les personnes âgées.

Les autres dépenses…

1,7 milliard de dollars a été aussi réparti entre d'autres programmes gouvernementaux, et enfin, le plus petit montant - environ 20 millions de dollars – est investi vers des programmes étatiques pour les joueurs compulsifs.

Jeu de loterie en ligne – Les nombreux avantages

Participer à vos loteries préférées en ligne a également un impact positif sur la société. En effet, sur un site dans lequel nous parions sur les résultats de loterie, les bénéfices ne profitent qu’à l’entreprise. Mais sur theLotter, vous participez aux programmes caritatifs des opérateurs locaux, car les tickets sont achetés dans les magasins locaux, comme si vous vous trouviez dans le pays et que vous achetiez un ticket de loterie vous-même. Donc, maintenant que vous connaissez les domaines de prédilection des différents pays, vous pouvez choisir la loterie en fonction des causes qui vous sont chères !

Jouez au Mega Millions ou au Powerball –pour tenter de gagner gros- mais aussi pour mettre votre pierre à l’édifice de l’aide à l’éducation ! Si vos valeurs rejoignent d’avantage l’accès au sport pour tous, le Loto Français répondra davantage à vos demandes alors que vous savez que 23% du coût du billet sera reversé à des associations caritatives destinées à permettre à tous de s’adonner à des activités sportives…

Et puis, jouer en ligne, c’est l’assurance de s’amuser sans les contraintes relatives à un achat régulier de billet : Ne pas faire la queue chez votre buraliste, profiter d’un choix de loteries bien plus large avec des loteries venant du monde entier, ne pas avoir à conserver son billet comme le Saint Graal car en ligne, une copie scannée est envoyée sur votre compte alors que l’original reste en toute sécurité dans le pays de la loterie, profiter également d’options non disponibles hors ligne, comme les jeux en groupe, les abonnements, les grilles multiples… Bref, de nombreux avantages, même si nous retenons les trois principaux : S’amuser, gagner gros et être actif vis-à-vis de la société !

En résumé, en raison de l’importance de conserver une image positive et avec une volonté de faire le bien, les entreprises et associations de jeux n’hésitent pas à investir une partie de leurs chiffres d’affaire dans des causes sociétales. Et peu importe le but au final, tant que des défavorisés peuvent profiter des importantes recettes générées par ce mode de divertissement. L’image est essentielle pour toute entreprise et les valeurs véhiculées par des dons permettent de donner une image positive. Bien entendu, jouer aux loteries en ligne reste l’option optimale pour choisir les œuvres caritatives qui vous sont chères, d’autant que cela vous ouvre tout un horizon sur les loteries du monde entier auxquelles vous pouvez enfin participer !

Sources