Banque pour millionnaire avec gain de loto | theLotter
 
 
 

BANQUE POUR MILLIONNAIRE – Guide des grands gagnants du loto

Pourquoi est-il important de choisir sa banque après avoir gagné au loto ? Gagner une grosse somme au loto n’est pas anodin, et le plus souvent, celui que l’on nomme dorénavant « un grand gagnant du loto » doit faire face à une situation à laquelle il n’a pas l’habitude : gérer une grosse somme d’argent et trouver une banque pour millionnaire !

Choisir une banque pour millionnaire après avoir gagné au loto

Les conseils essentiels

Tout d’abord, les 3 premiers conseils à suivre lorsqu'on réalise que l’on a gagné une grosse somme au loto sont :

  • Rester calme - et ce n'est pas si évident !

  • Conserver l’anonymat

  • Trouver un conseiller financier

pour ensuite lancer les démarches auprès de la FDJ qui vous remettra votre chèque et qui ne manquera pas de vous soutenir et de vous épauler. Mais en aucun cas cette institution ne vous orientera vers une solution plutôt qu’une autre, ni ne vous conseillera une décision plutôt qu’une autre en ce qui concerne la gestion de votre argent.

C’est maintenant que le choix de votre banque se précise. Oui, mais laquelle choisir ?

Les différentes types de banque

Choisir une banque pour millionnaire après avoir gagné au loto

Quelle qu’elle soit, et de manière générale, une banque offre des produits financiers ou des placements. Si, pour une raison ou une autre vous décidez d’en changer, sachez qu’en France, il existe 3 principaux types de banques.

  • La banque de dépôt

    Elle regroupe les fonctions de banque de détail et de banque d’affaire. C’est le type de banque le plus répandu et le plus connu : elle perçoit l’argent déposé par ses clients, gère les dépôts et accorde des prêts.

  • La banque privée

    Elle s’adresse particulièrement aux grosses fortunes. Le montant minimum pour rentrer dans ce genre de banques peut varier de 150 000 euros à 1 million d’euros. Elle est spécialisée dans la gestion de patrimoine, la gestion privée et la gestion de fortune. Ses principaux services sont l’expertise financière et le conseil en investissement, en placement et en autres services bancaires (assurance…).

  • La banque d’affaire

    Autrement appelée la banque de « capitaux au long terme », la banque d’affaire est essentiellement destinée aux moyennes et grosse entreprises. Les montants en jeu sont souvent très importants, impliquant le plus souvent des services personnalisés.

Il existe un autre type de banque en marge des 3 principales, et connu sous le nom de banque d’investissement. Ce n’est pas une banque de dépôt et elle perçoit ses liquidités via d’autres banques, des marchés monétaires ou encore depuis la Banque Centrale. Elle a pour mission d’investir dans les entreprises dites matures. Avec de forts taux de rentabilité, c’est néanmoins un type de banque dont l’activité est risquée et qui, en période de crise, se retrouve souvent en ligne de front.

Le statut juridique des banques

Le statut juridique d’une banque impacte directement sur son mode de fonctionnement et sur les produits financiers et les services qu’elle peut proposer à ses clients. En fonction de vos attentes et du type d’investissement ou de placement que vous désirez effectuer, il est important d’en connaître toutes les nuances.

  • La banque coopérative

    La banque coopérative, dite aussi mutualiste, appartient à ses clients et/ou ses actionnaires. L’actionnaire peut être une mutuelle, une collectivité publique ou encore une association. Le client se retrouve quant à lui à la fois associé et usager et le pouvoir est démocratique. La banque coopérative a une responsabilité sociale et de par sa proximité avec ses clients, elle connait mieux leurs attentes.

  • La banque commerciale

    Contrairement à la banque coopérative, la banque commerciale est le plus souvent cotée en bourse. Son actionnariat est privé et vient de l’extérieur (il n’est pas précisément client de la banque). Elle fonctionne comme une entreprise privée et collecte ses fonds en partie via les marchés financiers, qu’elle redistribue ensuite sous forme de liquidités ou de crédits.

    Elle offre surtout des services de crédits, de placements ou d’épargne, ainsi que diverses assurances.

  • La banque publique

    C’est la troisième forme de fonctionnement juridique : la banque publique appartient à l’Etat ou à des acteurs publics. En France, nous possédons 3 banques publiques majeures.

    1. La Caisse des dépôts

    C’est par définition la banque publique d’investissement. Elle est gérée par le parlement, et elle investit dans de grandes entreprises, les universités et autres travaux d’intérêt général. Elle a pour fonction de soutenir l’épargne populaire.

    2. La Banque postale

    Celle-ci est destinée aux particuliers mais son actionnariat diffère des banques dites classiques. Ses capitaux proviennent de l’Etat et de la Caisse des dépôts.

    3. Les Crédits municipaux

    On les appelait autrefois les Monts de piété. Si ces banques restent nombreuses en France, elles ont aujourd’hui surtout une vocation sociale.

  • La banque en ligne

    La banque en ligne ne possède pas un statut juridique propre, et est le plus souvent affiliée à une plus grosse banque. Ce sont essentiellement ses modes d’approche qui diffèrent. Ses frais de fonctionnement se veulent plus légers et elles sont en permanence disponibles. Leur souci principal : le retrait d’espèce.

Le choix de la banque

Le choix d’une banque se porte le plus souvent sur le type de banque et sur les frais bancaires qu’elle implique. Mais lorsque l’on gagne du jour au lendemain une grosse somme d’argent, en l’occurrence au loto, la problématique devient différente que celle jusqu’ici rencontrée, et d’autres priorités rentrent en compte. Comme vous avez pu le constater, le choix est vaste et les postulats diffèrent selon la situation du client. Dorénavant, pour choisir votre banque il vous faudra répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont mes projets ?

  • Quels seront mes besoins financiers (épargne, capital sur le long terme…) ?

  • Quels types de services j’en attends (bancaire, financier, assurance…) ?

  • Quelle sera ma situation professionnelle ?

  • Est-ce que je souhaite faire appel à un gestionnaire de fortune ?

  • Ou à un conseiller financier ?

  • Aurai-je des déplacements à l’étranger, et donc aurai-je un accès facilisé à mes fonds ?

Vous pourrez conserver votre banque actuelle ou bien en changer, pour toutes les raisons ci-dessus nommées ou bien tout simplement pour des questions de relationnel. Mais sachez que tous les services ne sont pas automatiquement transférables et qu’ils peuvent engendrer du temps et des frais.

Pour vous aider dans votre choix, voyez ce tableau comparatif
:

Services

Dépôt

Privée

Affaire

Coop

Comm

Publi

Internet

Nat

Reg

Aux particuliers

X

X

X

X

X*

X

X

X

A proximité

X

X

X

X

X

X

X

Proche du client

X

X

X

X

X

X

X

X

Agence physique

X

X

X

X

X

X

X

X

Conseil client

X

X

X

X

X

X

X

X

Crédits Prêts

X

X

X

X

X

X

X

X

Propose une épargne

X

X

X

X

X

X

X

X

X

Gestionnaire de fortune

X

X

X

X

Client et actionnaire

X

X

X

Aux PME

X

X

X

X

X

X

X

X

X

Aux grandes entreprises

X

X

X

X

*Hors Caisse des Dépôts


Il existe différents critères qui vous aident à choisir une banque plutôt qu’une autre. Tout d’abord, il est nécessaire de savoir quel type de service vous recherchez. Par exemple, si vous souhaitez un gestionnaire de fortune, vous vous orienterez vers une banque nationale et non pas régionale, puisque cette dernière n’offre pas ce service.

D’autres outils d’études et de comparaisons sont à votre disposition : les sites consommateurs, les sites des banques elles-mêmes, les classements faits chaque année par des magazines spécialisés. Il vous est également possible de prendre directement rendez-vous avec la ou les banques de votre choix pour ensuite prendre votre décision.

Il faut savoir aussi que si les gains au loto ne sont pas imposables en France, lors de l’année fiscale suivante, vous risquez d’avoir des comptes à rendre à l’Etat. Au-delà de 1,3 million d’euros, vous ferez partie de la catégorie sujette à l’ISF et des taxes, en fonction de l’usage fait de votre argent, seront à payer à l’Etat. Il est donc important d’anticiper celles-ci avant qu’elles ne vous tombent dessus sans crier gare.

Etre millionnaire, un métier !

Comme l’explique Edouard Lederer dans cette vidéo, si les gros gains de la loterie sont une aubaine pour les banques, celles-ci peuvent parfois faire la fine bouche lorsqu’il s’agit d’accueillir un grand gagnant du loto.

Mais comme le rappelle souvent Brigitte Roth, la responsable FDJ du service des grands gagnants, la banque a un service à vendre. Il faut donc se méfier des propositions qui peuvent de prime abord paraître trop alléchantes. D’où l’importance de se faire conseiller et de trouver un partenaire financier dans la durée.

Sachez aussi que la loi protège plutôt les grands gagnants du loto et il n’est pas rare que la banque doive indemniser son client lorsque la plainte s’avère justifiée.