Un couple profite d'un billet de loto vieux de 55 ans | theLotter
 
 
 

Un couple profite d'un billet de loto vieux de 55 ans

23 oct. 2012

En 1957, un couple allemand de Menden-Hüingsen acheta un billet de loto. Plus d'un demi-siècle plus tard, grâce à leur impressionnante mémoire numérique, ils reconnurent le billet de loto dans une publicité. Le couple a maintenant reçu un paiement du West Loto, l'opérateur officiel de la loterie.

Avant de se marier, Franz Josef Krick et celle qui est aujourd'hui son épouse Regina Krick achetèrent un billet de loterie. C'était en 1957. Franz Josef et Regina remirent leur billet de loterie au point de vente de Menden tenu pas Max Weber. "Comme nous n'étions pas encore mariés, j'ai insisté à ce que nos deux noms apparaissent sur le billet", explique Franz Josef en souriant. Et d'ajouter : "Comme cela, il n'y aurait pas de problème légal au cas où nous gagnerions."

Le billet leur rapporta un petit gain. "Cela devait être 5 ou 6 Deutsche Marks", affirme Regina. Le couple remit le billet de loto à l'agent de la loterie pour recevoir son gain. Mais l'histoire ne s'arrêta pas là, contrairement à ce qu'ils pensaient.

Même dans ses rêves les plus fous, le couple ne se serait jamais imaginé que son billet de loterie lui rapporterait à nouveau de l'argent, 55 ans plus tard ! En juin, le couple prenait son petit déjeuner traditionnel du mercredi au restaurant du magasin de meuble Wesler Trufon. Franz Josef voulait acheter un magazine au bureau de tabac adjacent, comme il l'avait déjà fait de nombreuses fois auparavant. Il était là à discuter avec le propriétaire du magasin, pendant que sa femme l'attendait, lorsque celle-ci tomba sur une publicité du loto qui se trouvait là depuis des années. Pour une raison ou une autre, elle s'attarda sur la publicité et l'observa de plus près. "Francis, viens voir, ce sont nos numéros !", s'exclama-t-elle alors.

Sur le billet de loto de 1957, qui apparaissait dans la publicité, se trouvaient leurs numéros porte-bonheur : les anniversaires de leurs parents, grands-parents et autres proches ressurgissaient soudain du passé. Regina Krick peut encore réciter les numéros par cœur et affirme en riant qu'elle a reconnu les numéros "juste comme ça".

Mais les numéros n'étaient pas la seule chose qu'on pouvait voir sur le billet de loterie. On pouvait aussi y apercevoir leurs noms, avec bien sûr le prénom de jeune fille de Regina. Ceci dérangea et énerva profondément le couple. Comment le West Loto pouvait-il se permettre d'utiliser leurs noms dans une publicité sans leur permission ?

Ils écrivirent alors au siège de la compagnie à Munster et à l'issue d'une correspondance avec l'opérateur de la loterie, le West Loto accepta de les dédommager de 500 €, à condition que Regina et Franz renoncent à toute autre plainte. "Nous n'avions pas envie de les poursuivre et 500 € est une grosse somme pour un couple à la retraite."

Mais comment ce vieux billet de loto est-il devenu l'objet d'une publicité ? D'après le porte-parole du West Loto, Bodo Kemper, cette publicité ne vient absolument pas du West Lotto. "Nous n'utiliserions jamais les noms de nos clients dans nos publicités", a assuré Kemper aux journalistes.

Après vérification, il s'avère que l'ancien opérateur Werl Loto a produit cette publicité et son successeur l'a laissé sans aucune arrière-pensée, jusqu'à ce que Regina et Franz reconnaissent leurs numéros et leurs noms. West Loto a décidé de dédommager le couple en témoignage de bonne volonté à l'égard de ses revendeurs.

Il reste un mystère à déchiffrer : où était le billet de loto depuis 1957 et comment est-il arrivé entre les mains de Werl ?